Iruya à Cafayate

……… Nous avons donc pris la route le lendemain pour aller découvrir Iruya, village perdu au cœur de la vallée. Qui dit perdu dit forcement pas pratique à atteindre et c’est peu dire. 50 km de piste à grosses caillasses tranchantes qui ne demandent qu’à crever un pneu ou à éventrer le carter d’huile.

Le première rencontre avec une pierre m’a forcé à vérifier si notre voiture de ville avait au moins une plaque de protection sous le moteur. Heureusement c’était le cas donc nous lançons . Sauf que quand tu t’engages pour 50 bornes, tu te dis que toute la piste n’est pas comme ça, tu positives jusqu’au moment où tu t’aperçois que ça changera pas et où tu es trop loin pour faire demi-tour .

Je dois donc mettre à jour une section ouverte sur mon blog il y a quelque temps qui s’intitule : « Chaque pays a son Schumi ». Je pense qu’Olivier sera d’accord pour dire que cette fois, j’étais le Schumi de la région lol envouté par Jean Louis Schlesser sur les pistes du Dakar lol mais avec des lassets pareils, difficile de se retenir:

DSC03619 (Copier)

ARGENTINE 6939 (Copier)

On a bien rigolé en tout cas mais si j’ai bien cru que la voiture allait finir en morceau tellement ca claquait et vibrait.

Voilà donc pour la route. Quant à Iruya, c’est tout petit, il n y a finalement rien d’exceptionnel à voir dans le village même mais la vallée bien que la route soit pourrie est incroyablement grande et splendide. Je conseille vraiment de le faire en voiture et non en bus afin de pouvoir s’arrêter:

ARGENTINE 6928 (Copier)

ARGENTINE 6948 (Copier)

ARGENTINE 6969 (Copier)

Sur le retour, nous avons tenté de s’approcher de la vallée au 14 couleurs mais trop de chemin encore à faire on a renoncé mais de loin ca donne ca tout au fond :

ARGENTINE 7008 (Copier)

Après cette étape du Dakar, nous sommes partis au sud via Salta pour rattraper Cachi village situé sur la RN 40 avec objectif d’atteindre un ranch non loin de Cafayate.

Pour rattraper la bien connue route 40, nous avons empreinté la route 33 qui nous fait traverser le parc « Los Cardones » situé à 3400m d’altitude. Là-haut, nous y découvrons les neiges éternelles ainsi qu’une ligne droite de 14km et des milliers de cactus « cardones ». Un paysage parfait pour un film du genre « La Colline a des Yeux » ARGENTINE 7072 (Copier)

ARGENTINE 7081 (Copier)

ARGENTINE 7088 (Copier)

Une fois le plateau passé, nous redescendons et découvrons ce qui est cultivé dans la région :

ARGENTINE 7091 (Copier)

Le piment, ici, est destiné au marché du textile afin d’être transformé en colorant.

Le temps d’une halte à Cachi pour nous restaurer puis nous reprenons la route, cette fois la 40.

Alors, c’est à ce moment-là que nous démarrons un voyage un peu diffèrent, un périple interplanétaire qui nous fera visiter quatre planètes de notre système solaire en 2 jours. Ce n’est pas vrai ???

Si si, nous on l’a fait !!! Et on a ramené des photos de notre croisade, on est sympa hein !!!

On a commencé par la Lune, puisque c’est la plus proche et c’est celle qu’on regarde le plus souvent :

ARGENTINE 7165 (Copier)

ARGENTINE 7169 (Copier)

ARGENTINE 7177 (Copier)

si ca c est pas lunaire 

Ensuite, ça a été Pluton :

ARGENTINE 7151 (Copier)

ARGENTINE 7161 (Copier)

Puis Venus :

ARGENTINE 7223 (Copier)

ARGENTINE 7202 (Copier)

Nous avons fait escale sur une petite planète très calme qui est équipé d’une résidence (notre ranch) pour spationautes comme nous. En place depuis 7 ans suite à un programme spécial belge (j’aime bien celle la ), La Vaca Tanquila (c’est son nom) offre la possibilité de nous promener à cheval :

DSC03648 (Copier)

DSC03665 (Copier)

Et d’avoir la tête un peu plus près des étoiles…………surtout après quelques breuvages de ce type (fabrication artisanale belge) :

ARGENTINE 7233 (Copier)

Nous sommes remontés le jour suivant dans notre navette pour finir par Mars :

ARGENTINE 7270 (Copier)

ARGENTINE 7312 (Copier)

DSC03683 (Copier)

ARGENTINE 7287 (Copier)

Revenu sur terre, Cafayate nous attend afin de découvrir la région. Les points connus sont principalement les ruines de Quilmes pour l’histoire et la randonnée des 5 cascades pour le côté sportif.

On a commencé par le coté sportif, trouvant un guide local pour quelques pesos, nous voilà parti pour une rando de 4 à 5 heures :

DSC03738 (Copier)DSC03740 (Copier)

La faut que je fasse la scène  :

Lui : faut que tu sautes

Moi : oué pourquoi pas

Lui : vas-y, c’est profond

Moi : ok

Moi, après quelques seconde de reflexion : elle est à quelle température la flotte ?

Lui : 7°c (avec le sourire)

Moi : t’es dingue, vas-y toi

Lui : non trop froid !!! 

Donc on a repris la route, fais un peu d’escalade:

DSC03759 (Copier)

ARGENTINE 7329 (Copier)

vu de belles cascades:

DSC03750 (Copier)

puis atteind la 5eme et le sommet:

DSC03775 (Copier)

Après la descente, notre guide nous a dit qu’il avait transpiré avec nous que nous étions des dingues. Initialement, la grande boucle se fait en 4 à 5h voir 8h pour les personnes qui ont des difficultés. Il faut dire que c’est un peu physique, sauts, escalades, équilibre, montées, descentes mais c’est super sympa.

DSC03785 (Copier)

Nous l’avons fait en 2h30. On a le record !!!!! yeahhhh :

DSC03782 (Copier)

Ce fut notre séance de sport après le gros steak et la bouteille de vin de la veille .

Apres ça, nous avons terminé (moi avec un genou en vrac quand même) par les ruines de Quilmes :

« A près de 2000 mètres d’altitude, considérée comme l’un des plus grands regroupements de population pré hispanique en Argentine, les ruines de l’ancienne cité témoignent de l’importance stratégique et historique de cet endroit. En effet, pendant 130 ans, les indiens Quilmes résistèrent ici à la colonisation espagnole. Le site, immense, n’a pu être qu’en partie restauré, faute de financement, mais la quantité de ruines dégagée est déjà impressionnante »:

ARGENTINE 7350 (Copier)

Ce fut la dernière activité partagée avec Olivier qui le lendemain a repris l’avion non sans mal vers la France.

Je suis content d’avoir pu voyager en sa compagnie, on s’est franchement bien marré et nous avons eu la chance d’admirer de très belles choses, d’avoir vécu quelques expériences authentiques qui a rendu notre trip et ses vacances très dépaysant. Une dernière pour la route :

ARGENTINE 7358 (Copier)

Un autre épisode bientôt !!!

One thought on “Iruya à Cafayate

  1. Aurelie

    Ouah 2h30, chapeau ! C’est bien beau tous ces paysages ! bizz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.